Le mobile du mensonge à Oradour n’est pas l’argent. Certes, le mythe favorise le tourisme et le commerce, mais c’est accidentel. Le mobile réel, profond, est politique. Oradour sur à promouvoir l’antifascisme, à détourner l’attention des crimes de guerres des Alliés et à soutenir le projet mondialiste imposé par les vainqueurs de 1945. Dans cet épisode, Vincent Reynouard le démontre lumineusement. Remontant aux années 1943-1944, il démontre, documents à l’appui, qu’en France, les vainqueurs avaient besoin d’une « atrocité nazie » à exposer pour prétendre justifier leurs crimes de guerre ainsi que leur croisade d’extermination du national-socialisme. Plan de l’épisode Deuxième partie : Oradour, une exploitation politique I) Macron et Glüksmann en campagne à Oradour : un message politique II) Les bombardements alliés meurtriers au-dessus de la France L’horreur des bombes au phosphore Des évêques condamnent sévèrement la stratégie alliée L’hypocrisie américaine dénoncée Un combat de la matière contre l’esprit III) Pourquoi le miracle n’est pas venu avril-mai 1944 : deux journalistes invoquent Jeanne d’Arc pour sauver la France des Alliés Le constat d’un chroniqueur en 1934 : « La France a perdu son âme » Contre la Révolution nationale, la majorité des Français restait attachée à la République Les mauvais prétextes pour justifier les bombardements alliés a. Invoquer Varsovie et Rotterdam b. « C’est l’Allemagne qui avait commencé ! » c. « C’était des représailles légitimes ! » d. « On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs ! » ou : comment prétendre excuser les barbares Oradour : l’événement providentiel qui permettra de détourner l’attention des crimes alliés Conclusion : le sauvetage de la France passe aussi par le rétablissement de la vérité historique
0 comments

Welcome to Dissenter

The Comment Section of the Internet
tv.gab.com
channel/reynouard/view/oradour-lexploitation-politique-dun-mythe-historique-60cf3676aa8f4f8952d8a529
There are no comments at this time.
Log In
Dissenter
connecting...